CONTACT & INFOS

FDGDON MORBIHAN
Fédération Départementale Des Groupements De Défense Contre les Organismes Nuisibles du Département du Morbihan

 

TELEPHONE
02 97 63 09 09

 

COURRIEL
accueil@fdgdon56.fr

 

 

RÉFÉRENTS FRELONS ASIATIQUES
 Monique Burban, conseillère municipale, Anne Simonnet et Régis Le Gal, agents municipaux

 

TELEPHONE
02 97 43 01 10

 

PLUS D’INFOS SUR :

Les nuisibles

Comme dans toutes les communes, des « nuisibles » sont présents. Un nuisible est un organisme dont l’activité est considérée comme négative pour l’homme ou ses activités. Il peut s’agir de plantes, d’animaux…

Il existe différents types de nuisibles :

  • Les chenilles processionnaires du chêne et du pin
  • Le frelon asiatique
  • Les taupes
  • Les ragondins
  • Les plantes invasives.

La Fédération Départementale Des Groupements De Défense Contre les Organismes Nuisibles du Département du Morbihan (FDGDON MORBIHAN) propose des campagnes de luttes biologiques ou des formations pour lutter contre ces nuisibles.

Pour rappel : l’hiver, les nids de frelons asiatiques ne présentent aucun danger et ne sont pas réutilisés.

A QUELLE PÉRIODE POSER LES PIÈGES ?

Début avril à fin mai maximum (après vous risqueriez de piéger d’autres espèces comme les abeilles)
Et à l’automne entre le 1er octobre et le 30 novembre.

OÙ POSER MON PIÈGE ?

Il est recommandé de placer les pièges préférentiellement à proximité :

  • Dans le jardin, exposé au soleil le matin, entre 1m et 2m de haut.
  • Des emplacements des anciens nids non détruits de l’année précédente
  • Des composteurs ménagers
  • Des arbres à fleurs tôt dans la saison
  • Du rucher ou de l’emplacement de stockage du matériel apicole pour l’apiculteur

 

QUEL APPÂT ?

Sirop de cassis + bière brune + vin blanc (pour repousser les abeilles)

COMMENT FABRIQUER MON PIÈGE ?

A l’aide d’une bouteille en plastique que vous découperez. Le tiers supérieur sera à retourner dans la partie basse où sera versé le mélange constituant l’appât.

Exemple de vidéo de construction d’un piège :

AIDES DE GOLFE DU MORBIHAN VANNES AGGLOMÉRATION

Face au caractère invasif du frelon asiatique et les risques qu’il représente (risque sanitaire, impact sur l’économie apicole et l’environnement), Vannes agglo a mis en place en 2015, en coordination avec le Département, une aide financière à la destruction des nids de frelons asiatiques.

Du fait de la loi NOTRe, le Conseil départemental a dû cesser son intervention. De son côté, Golfe du Morbihan Vannes agglomération a décidé de maintenir son soutien aux particuliers, associations et collectivités. Elle continue d’attribuer une aide correspondant à 50 % du coût d’intervention, l’estimation de ce coût étant plafonné par un barème selon les différents types d’intervention.

Cette aide est allouée uniquement pour les destructions de nids entre le 1er mai et le 15 novembre.

Concrètement, Golfe du Morbihan Vannes agglomération rembourse la moitié du coût d’intervention, coût plafonné selon le barème défini ci-dessous :

  • nid situé de 0 à 5 m de hauteur = 75 € (85 € pour les îles)
    aide maximale allouée = 37,5 € TTC (42,5 € pour les îles)
  • nid situé entre 5 et 10 m de hauteur = 95 € TTC (105 € pour les îles)
    aide maximale allouée = 47,5 € TTC (52,5 € pour les îles);
  • nid situé entre 10 et 20 m de hauteur = 120 € TTC (130 € pour les îles)
    aide maximale allouée = 60 € TTC (65 € pour les îles);
  • nid situé à + de 20 m de hauteur = 180 € TTC (190 € pour les îles)
    aide maximale allouée = 90 € TTC (95 € pour les îles);
  • au-delà de 15 m avec l’utilisation d’une nacelle = 400 € TTC (410 € pour les îles)
    aide maximale allouée = 200 € TTC (205 € pour les îles).

Ainsi, pour une intervention dont le nid se trouve à 3 m de hauteur et qui coûte 90 €, Vannes agglo remboursera 37,5 € (50 % du plafond du barème d’aide à l’intervention = 75 x50% = 37,5 €). Pour la même hauteur, si l’intervention coûte 60 €, Golfe du Morbihan Vannes agglomération en remboursera 30 €.

 

PROCÉDURE À SUIVRE

Le danger vient généralement du fait d’un nid relativement bas et lors de travaux de taille et débroussaillage. Aussi, si vous soupçonnez la présence d’un nid de frelon asiatique, n’intervenez pas vous-même. Voici la marche à suivre :

  • Prenez contact avec le référent de votre commune (Mme Burban, conseillère municipale, ou Anne Simonnet et Régis Le Gal des services techniques, en mairie de Theix-Noyalo)
  • Une visite du ou des lieux de nidification par le référent communal est réalisée pour confirmer la présence du frelon asiatique.
  • Le référent communal vous informe alors sur les désinsectiseurs sur la base d’une liste non exhaustive de professionnels certifiés « biocide » établie par la FDGDON56
  • Il vous revient ensuite de prendre contact avec les désinsectiseurs certifiés « biocide » de votre choix pour tout devis et intervention.
  • Une fois l’intervention effectuée, le référent communal effectue une visite de confirmation de la destruction du nid
  • Transmettez ensuite la facture et un RIB à Golfe du Morbihan Vannes agglomération.
  • http://: www.golfedumorbihan-vannesagglomeration.bzh/action-contre-les-frelons-
  • Le dossier doit être envoyé à l’adresse suivante :
    Monsieur le Président
    Golfe du Morbihan Vannes agglomération
    Service environnement
    PIBS – 30 rue Alfred Kastler BP 70206
    56006 Vannes Cedex

L’association de protection des berges et cultures peut vous aider. N’hésitez pas à prendre contact avec le président de l’association M. Largement au 02 97 43 09 70.

TÉLÉCHARGER LE FORMULAIRE

2017_déclarationSangliers

POUR PLUS D’INFORMATIONS CONTACTER LA FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE DES CHASSEURS DU MORBIHAN

Parc d’activités de Ténénio

6, allée François Joseph Broussais

CS 92409

56010 Vannes Cédex

02.97.62.11.20

contact@fdc56.fr

QU’APPELLE-T-ON PLANTE INVASIVE ?

Ce sont des végétaux envahissants, dont la prolifération entraîne des dysfonctionnements et des dommages sur l’environnement.

QUELS SONT LES PROBLÈMES ET LES RISQUES ENCOURUS ?

  • Disparition des plantes locales, les plantes invasives s’installent et supplantent les plantes indigènes.
  • Diminution de la biodiversité, les plantes invasives rendent les milieux naturels inhospitaliers pour les autres espèces.
  • Perturbation des activités humaines (pêche, chasse…), les plantes invasives forment des zones impénétrables limitant l’accès au site, l’écoulement de l’eau…
  • Problèmes divers, brûlures et coupures, certaines de ces plantes peuvent provoquer des allergies.Quelques noms de plantes invasives : renouée, baccharis ou séneçon en arbre, herbe de la pampa, jussie, griffe de sorcière, myriophylle du Brésil…

QUE PEUT-ON FAIRE ?

  • Ne pas les acheter, préférer des plantes locales
  • Les arracher
  • Les couper régulièrement à la base
  • Les tailler avant la floraison…